top of page
  • gozlancontact

Indigne indifférence

Chers amis

Comme promis je fais cette tribune pour expliquer ma position suite aux attaques antisémites de Christophe Chalençon


Cela fait des années que j’alerte l’opinion sur les dérives de ce monsieur. Depuis quelques semaines ce Chalençon a des propos dangereux pour notre Société. Il appelle non seulement à un gouvernement militaire mais pire il explique en toute impunité que les Sionistes sont responsables de tout : des attentats, des feux de forêts, qu’ils sont des pédo-criminels …. M’étant opposé à un tel discours qui rappelle les années sombres de notre République, il m’a menacé à plusieurs reprises. J’ai donc porté plainte pour diffamation et pour la police, la plainte est qualifiée de « menaces de crime en raison de sa religion ». Chalençon n’a pas assimilé la définition de l’antisémitisme votée par l’Assemblée nationale qui explique que l’antisionisme c’est de l’antisémitisme.


J’ai été surpris que les personnes et les associations qui se battent contre l’antisémitisme et le racisme soient restées silencieuses. Nous pouvons lire ces personnes qui parlent de ces fléaux mais lorsqu’il faut faire une action, ou sont-elles ?

Il est vrai que j’ai reçu de nombreux messages de soutien (politiques, artistes …) et je dois dire qu’un grand nombre venait de personnes de confession musulmane.


La Communauté juive est restée assez silencieuse et j’ai longtemps réfléchi sur ce silence. Je pense que les dirigeants de ces associations ne comprennent pas le danger de ce Chalençon. Une personne assez connue de la communauté car membre de ses instances, m’a envoyé comme réponse « Moi aussi je suis menacé ». Pour être honnête j’ai reçu un appel téléphonique du Président du CRIF il y a quelques jours.


Le BNCVA m’a appelé après trois signalements. On peut se demander à quoi ils servent. Pourquoi ne portent-ils pas plainte avec les autres associations communautaires contre ce monsieur ?


Les institutions religieuses consistoriales ou libérales sont restées silencieuses. Un jour elles devront expliquer pourquoi.


J’ai donc décidé de ne plus parler sur les réseaux sociaux du fléau antisémite. Je laisse cela à nos élites communautaires qui choisiront qui peut dire des injures antisémites et qui n’a pas le droit.


Certains de mes amis sur les réseaux sociaux ne seront plus mes amis car c’est lorsqu’il y a un problème qu’on sait qui est vraiment un ami.


Je suis sûr qu’il y aura un procès contre Chalençon et lorsque ce jour viendra j’espère que ces mêmes associations ou instances ne seront pas présentes car l’antisémitisme, on le combat tous les jours, pas seulement devant les caméras


Dans quelques semaines, le peuple juif célébrera la nouvelle année puis dix jours après Kippour. Pendant ces dix jours tout Juif doit réfléchir sur ses actions de l’année qui se termine. Espérons que cet examen de conscience fera comprendre à ces responsables religieux associatives qu’il ne faut rien laisser passer en matière d’antisémitisme.


Eric Gozlan





294 vues0 commentaire
bottom of page