top of page
  • gozlancontact

UKRAINE : des négociations cruciales

La tension monte autour de la situation entre l'Ukraine et la Russie car Moscou craint de voir adhérer l’Ukraine à l’Otan.

Dès le 10 janvier des négociations vont commencer entre la Russie et les USA.

Ce dialogue va redonner à la Russie un rôle important.

Ces discussions peuvent contribuer à affaiblir la cohésion transatlantique, puisque les Européens ne font pas partie de la discussion.

Les pourparlers de janvier interviennent à un moment où en Europe, l’Allemagne a une nouvelle coalition et à quelques mois de l’élection présidentielle en France.


Ce que disent certains élus américains


Des élus américains ont appelé, mardi 14 décembre, à l'imposition de sanctions préventives envers la Russie et à l'envoi de davantage d'armes à l'Ukraine, afin de dissuader toute tentative d’invasion russe.


"Nous devons nous préoccuper de dissuader Poutine plutôt que de le provoquer", a déclaré aux journalistes le démocrate Seth Moulton.


Aide militaire des USA à l’Ukraine


Les États-Unis vont financer des projets d'équipements de surveillance et de contrôle pour sécuriser les frontières de l'Ukraine avec la Russie et la Biélorussie, dans un contexte d'escalade des tensions avec Moscou, a déclaré mardi la police des frontières ukrainienne.


L'Ukraine bénéficie également depuis 2018 de livraisons de de munitions américaines et de missiles Javelin.


Que veut la Russie

Il s'agit, pour la Russie, de montrer qu'elle a les moyens de jouer un rôle géostratégique beaucoup plus important, qui la met sur un pied d'égalité avec la superpuissance américaine et qui peut influer sur le destin de la sécurité en Europe.


Négociations


Après des semaines de tensions et d’avertissements, la Russie et les États-Unis vont organiser des pourparlers en janvier pour aborder, notamment, la question ukrainienne.


10 janvier : négociations à Genève entre USA et Russie


Les négociations qui vont avoir lieu à Genève le 10 janvier prochain entre Russes et Américains dépassent largement la question de l'Ukraine. La sécurité du continent européen, va être au cœur des discussions.


12 janvier : négociations avec l’OTAN


Un rendez-vous entre l’OTAN et la Russie, prévu pour le 12 janvier.

Les pays européens qui sont membres de l’OTAN pourront donner leurs avis sur la situation


15 janvier : négociations avec l’OSCE Réunion avec l’OSCE


Cette négociation n’a pas autant d’importance que les deux précédentes car l’OSCE n’a autant de poids que l’OTAN


L’Europe absente des négociations ?


Le haut représentant de l’Union européenne pour la politique étrangère et la sécurité commune, Josep Borrell, a déclaré le 29 décembre « La priorité immédiate est d’éviter une nouvelle escalade », tout en soulignant que « toute discussion sur la sécurité européenne doit avoir lieu en coordination et avec la participation de l’UE ».


« Si Moscou veut parler de l’architecture de sécurité en Europe et des garanties de sécurité à partir de janvier, comme cela a été annoncé, ce n’est pas seulement l’affaire des États-Unis et de la Russie. L’UE doit être présente dans ces négociations, qui n’ont de sens que s’ils se déroulent en étroite coordination et avec la participation de l’UE », a-t-il déclaré.

47 vues0 commentaire

Comments


bottom of page