top of page
  • gozlancontact

Dr Elseddik Haftar, un projet pour la Libye

J’ai rencontré il y a quelques jours le Dr. Elseddik Haftar pour une longue discussion sur l’avenir de son pays : la Libye. Discussion ouverte et sans aucune censure, ce qui est rare dans cette région. Le Dr Haftar, qui s’est aussi entretenu avec des personnalités européennes à Bruxelles est rentré de toute urgence en Libye pour venir en aide à son peuple suite aux terribles inondations.


S’il est l'aîné des fils Haftar, il se distingue par une vision axée sur un développement économique et social de son pays. Titulaire d’un doctorat en droit international, la justice est au centre de ses préoccupations.


Sérieux et décontracté, le Dr Haftar répond à quelques questions que je lui pose :


Dr Haftar, vous avez la réputation d’être un homme ouvert qui travaille depuis des années à la construction de son pays . Quelles doivent être les priorités de cette reconstruction ?


« Il faut tout d’abord une réconciliation entre les citoyens de Libye en essayant de tourner la page des malheurs qu’a connu notre pays. La Libye doit se forger une nouvelle image à l’international mais aussi dans le cœur de ses citoyens.

Ma famille a beaucoup aidé la Libye pendant la guerre, j’en suis très fier. Avec mes proches nous aidons aussi le pays pour sa transition vers une paix durable »


Dr Haftar, après chaque guerre , il y a des règlements de comptes entre les différentes factions, vous qui êtes un homme de droit, comment faire que les différents groupes qui composent votre pays travaillent ensemble ?

« La colonne vertébrale du droit de mon pays est basée sur deux axes : la loi et les tribus. Nous devons tous travailler ensemble pour que ces deux éléments soient en harmonie.

Nous n’avons qu’un choix qui est la cohésion nationale. Notre pays a besoin de stabilité et cette dernière ne sera possible que par une cohésion de toutes nos règles. Si des personnes ont commis des assassinats elles devront bien sûr répondre de leurs actes devant la justice. »


Et comment lutter contre le terrorisme ?


« Dans la région de Bengazi vous ne trouverez plus de civils armés . Le terrorisme, comme toute violence, disparaîtra grâce à une cohésion sociale. La stratégie pour éradiquer les cellules terroristes passe par la force mais aussi par des réformes éducatives . »


Dr Haftar, de nombreux migrants passent par la Lybie pour venir en Europe . Quoi faire avec ces migrants et comment fermer certains centres clandestins où les migrants sont considérés comme des esclaves ?


« Tout d’abord, nous faisons le maximum pour fermer ces centres clandestins mais cela ne suffit pas . Nous condamnons et nous nous battons contre tout acte raciste et en particulier contre ce commerce innommable de migrants.

La Libye seule ne peut résoudre le problème de l’émigration vers l’Europe. Il n’y a pas de solutions si les deux rives ne coopèrent pas.

Nous devons travailler tous ensemble pour trouver des solutions afin que les Africains n’aient plus besoin de quitter leur pays. Pour cela, des programmes d’investissement doivent être créés en Afrique. »




L’écologie est au cœur des priorités de notre planète. Que peut faire la Libye sur ce sujet ?


« L’écologie est vitale pour notre planète. En tant que nation, nous devons respecter les accords sur le climat.

Mon pays doit travailler sur des projets d’énergie renouvelable et comme exportateur de pétrole, les bénéfices de la vente de l’or noir doivent servir ces projets »


Le Moyen-Orient est une région où malheureusement la guerre est omniprésente. Avez-vous un message à ce sujet ?


« Nous n’avons pas, comme certains le disent, des problèmes avec les autres religions, ni avec les Chrétiens ni avec les Juifs. Nous sommes ouverts à toute personne qui souhaite faire avancer la paix. »


Quel est votre message au monde ?


« Les sociétés civiles sont essentielles et doivent être la pierre angulaire de toute discussion . Nous devons tous travailler main dans la main pour un meilleur avenir .

Mon message se résume en trois principes : paix, justice et respect. »



75 vues0 commentaire
bottom of page